samedi 13 décembre 2014

Une chanson d'Henri Merle, Swing de l'huissier


SWING DE L'HUISSIER
                                          
1
Un huissier s’est pointé (ou "a sonné") 
chez moi.
J’avais signé un chèque en bois
Pour payer des pomp’s à Odile, 
Des croquenots (ou "Croquenots en ") 
pur crocodile...
Un gros chèque en bois d’acajou,
Un  chèque en vrai bois de filou...
Et quand l’huissier s’est annoncé, 
("lorsque l'huissier a sonné")
Pour l’amadouer, ("moi pour le charmer") 
j’ai chanté : 

“ Coupez-moi le gaz,
Mais m’coupez pas le jazz,
Embarquez l’armoire bretonne,
Mais pas les disques d’Ellington,
Saisissez couteaux et fourchettes,
Mais pas les galett’s ("cires") de Bechet ! ”

2
Et l’huissier est monté chez moi,
Dans l’escalier claquait son pas,
Son pas pesant de crocodile,
Adieu les pieds mignons d’Odile,
Partie la veille à Tombouctou
Avec son banquier-manitou...
Et lorsque l’huissier a sonné
Pour le charmer, j’ai entonné: 
("moi, pour le charmer j'ai chanté")

“ Coupez-moi le gaz,
Mais m’coupez pas le jazz,
Emportez (" saisissez")le pèse -liqueur
Mais laissez-moi Charlie Parker
Prenez la pendule ding-dong,
Mais épargnez le vieil Armstrong! ” 

3
Et l’huissier est entré chez-moi...
Il m’a dit : “Qu’est-ce-que tu bois ?
J’t’offre un verre au troquet d’en face,
Un triple whisky, et sans glace...
On va arroser ma retraite,
Je vais me mettre à la trompette."
Et lorsque nous fûmes bourrés,
En duo, nous avons chanté :

" Laissez-nous le gaz,
Et laissez nous le jazz!
Laissez-nous les vins, les liqueurs,
Tous les cédés de Chet Baker! "
Et avec tous ceux qu'ont les glandes
On a formé notre big-band.

extrait du livre
BLUES DU BIPÈDE
et autres chansonnettes
d'Henri Merle

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire